version
imprimable
ALGAM

De la flûte indienne au flux tendu

Sur un marché mondial des ventes d'instruments de musique en 2015, estimé à 16 milliards d'euros, la France arrive en 5ème position avec 677 millions d'euros et Algam, PME française, se positionne à la 36ème place des entreprises du secteur mondial avec un chiffre d'affaires de 96 millions d'euros.

Algam, avec ses 230 employés, a redéfini le concept de la distribution d'instruments de musique et de matériel audio professionnel, devenant ainsi leader dans ce secteur, en France et au Benelux. Depuis un an, elle a redéfini sa stratégie d'entreprise avec pour projets d'accentuer son activité de fabricant sur le territoire Nantais en définissant un processus industriel innovant, d'investir dans la conception d'un outil numérique pour ses activités de distribution et de soutenir des projets favorisant la pratique instrumentale dans la région.

Un peu d'histoire...

Madame Giscard d’Estaing inaugure les nouveaux locaux de l’entreprise
1976 : Madame Giscard d’Estaing inaugure les nouveaux locaux
de l’entreprise située près d'Ancenis (44).

Sa passion pour la musique des Andes conduit Gérard Garnier, jeune étudiant, à créer en 1971 une entreprise artisanale de fabrication d’instruments de musique. Investissement initial : une perceuse Black&Decker et quelques roseaux…

Le succès est immédiat et, très vite, la petite entreprise se transforme en une véritable manufacture employant jusqu’à 50 personnes. Plus tard, globalisation oblige, se pose la question de la pérennité des emplois. La fabrication en France d’instruments de musique est devenue aléatoire : une mutation s’impose !

En 1980, le jeune entrepreneur privilégie donc l’importation d’instruments et de matériel audio en provenance du monde entier et la distribution auprès d’un solide réseau de magasins.

De gauche à droite : Farid Medjane (Trust), Jean-Jacques Goldman, Gérard Garnier, Hugues Aufray, Marcel Dadi
De gauche à droite : Farid Medjane (Trust), Jean-Jacques
Goldman, Gérard Garnier, Hugues Aufray, Marcel Dadi
A l’aube du nouveau millénaire, il devient le n°1 dans l’hexagone avec plus de cent marques prestigieuses faisant le bonheur des musiciens, et, il l’espère, de ses 230 salariés.

Ce succès est le fruit d’une approche atypique du métier d’importateur. En effet, Algam est bien plus qu’une simple entreprise de négoce. Dans des locaux où il fait bon vivre (et travailler !) cohabitent aux côtés des divisions commerciales, administratives et logistiques, un service après-vente électronique, un service de contrôle qualité, un atelier de lutherie, un atelier de menuiserie, une agence de pub intégrée, un studio photo, un studio web TV, un service relation artistes, un atelier de design, recherche et développement.

Gérard Garnier et son fils Benjamin
Gérard Garnier et son fils Benjamin

Insufflé par Benjamin, le fils de Gérard Garnier, le dynamisme d’Algam à l'export s’est illustré par le lancement d’Algam China en octobre 2012, la mise en place d’un partenariat étroit avec Music Distribucion (distributeur présent en Espagne et au Portugal) et la création en 2013 d'une usine de 7.500 m² à Tianjin en Chine pour la fabrication de 30 000 guitares d'étude sous la marque française Lâg.

Ce déploiement à l'export s'accompagne d'un investissement conséquent en France, avec la construction en 2014 d’un nouveau centre logistique de 18 000 m² à Carquefou (44). Il est situé tout près du siège social de l'entreprise, installé à Thouaré-sur-Loire (44) depuis 1991.

Centre logistique de Carquefou

Le retour à la fabrication

Le site de Thouaré verra également ses locaux s'agrandir en 2017, avec la création de deux manufactures, dont l'une va reprendre la fabrication des légendaires pianos Pleyel, fleuron du patrimoine culturel français, tandis que l'autre sera destinée à la production de guitares haut de gamme d'une nouvelle marque, Lâg&Dupont, issue d'une collaboration entre Algam et le savoir-faire d’un des meilleurs luthiers, Maurice Dupont, Meilleur Ouvrier de France. Cette unité de production sera équipée de machines et robots numériques dont certains n'ont jamais été utilisés en France et développera son service R&D en partenariat avec les laboratoires de recherche en acoustique de la région. La rencontre entre Maurice Dupont et Gérard Garnier est unique en France et signe une ère nouvelle dans la facture instrumentale où le savoir-faire de l'artisan s'associe au savoir-faire d'une PME comme Algam, leader sur son marché.

Ces nouvelles activités économiques seront génératrices de spécialisations dans les centres de formation de la région, d'emplois qualifiés et de collaborations avec les acteurs économiques, culturels, associatifs et scientifiques du territoire.

Lâg & Dupont - Pleyel

Les locaux d'Algam


version
imprimable